Trinket space invaders

Vous êtes un “vieux geek”* comme moi ? (* Un vieux de la vieille, qui a connu les premiers jeux vidéos dans les années 80 – oui, oui, au siècle dernier -_-!)
Vous avez quelques Euros à dépenser ? (contrairement à ce qui es suggéré sur les photos…)
Votre moitié est un/une geek(ette) et vous voulez lui offrir un pendentif original ?
Vous voulez briller (!) à la JapanExpo ? (bon, pour cette année c’est rapé puisque mon montage n’était pas prêt à temps v_v)

Alors voici un montage très petit et compact, assez esthétique, et pour moins de 50 Euros !

Il se compose de 3 éléments

  • un Adafruit Trinket
  • un afficheur LED 8×8 Adafruit
  • une batterie Lithium-Polymère

Les 3 éléments ont l’avantage de faire à peu près la même taille, et chacun occupe une surface à peine plus grosse qu’un ongle. L’idée est donc de les monter en sandwich tout en laissant la connectique accessible pour pouvoir uploader des animations et des programmes différents, et recharger la batterie sans avoir à tout démonter.

Mais il faut un peu jongler

C’est un peu délicat à mettre en place, surtout sur les points suivants :

  • si votre IDE Arduino n’est pas déjà prêt à communiquer avec le Trinket, il y a un peu d’initialisation à faire (voir le lien ci-dessous)
  • les éléments doivent être correctement alignés et peuvent être stabilisés avec un peu d’adhésif double-face
  • pour faciliter le maintien de l’ensemble il vaut mieux utiliser des fils un peu rigides et leur donner quelques centimètres de mou : l’idée est d’assembler le tout facilement, de faire passer les fils gainés par les trous aux 4 coins du Trinket, de faire les dernières soudures, et enfin de rassembler les parties l’une contre l’autre et de se servir de la rigidité et du jeu des fils pour bloquer les éléments (voir les photos ci-dessous)
  • pour faciliter le montage il faut bien réfléchir à l’ordre dans lequel on va faire les soudures. ATTENTION à la batterie Li-Po : évitez de la faire chauffer, soudez rapidement et efficacement, surtout si vous soudez des éléments qui sont en contact avec la batterie ; certains éléments peuvent être soudés avant que vous ne mettiez la batterie en place : ça vous laissera moins de soudures “sensibles”.

Personnalisations

Contrairement au tutoriel initial, j’ai utilisé des connecteurs différents pour la batterie. J’ai pris ce que j’avais sous la main. L’important est d’avoir une paire de connecteur femelles (sur la batterie) et deux paires de connecteurs mâles (1 paire pour l’alimentation du Trinket + 1 paire pour le chargeur USB). Ce n’est pas l’idéal, mais j’ai enrobé le tout avec de la gaine thermo-rétractable pour éviter les faux contacts, et ça reste assez fin.

Les afficheurs matriciels à LEDs Adafruit sont vendus en kits : driver + afficheur + connecteurs mâles (si besoin). Ils sont compacts, contrôlables par 4 pins uniquement, vous n’avez pas à vous soucier du sens dans lequel vous soudez l’afficheur à son driver, et vous n’avez pas à utiliser de résistance (tout y est) ! Ces afficheurs sont très lumineux et vous pouvez en contrôler l’intensité lumineuse dans le code. Par contre, autant le board du driver est assez esthétique, autant l’afficheur lui-même est tantôt noir tantôt blanc : le tour de la matrice est blanc, le fond perdu de la façade de l’afficheur est noir, et les petits cylindres de sortie des LEDs sont couverts de plastique blanc. Vous voyez où je veux en venir ? v_v… Quand l’animation est jouée et que les LEDs sont allumées ce n’est pas très gênant car le contraste visuel est assez important. Mais l’animation ne se joue pas en permanence – pour économiser de la batterie – et l’afficheur reste un certain temps éteint ce qui fait apparaître clairement la matrice (ça fait moins bijou, là). J’ai donc cherché à couvrir le tout avec un film translucide sombre (ça aurait pu être du papier aussi). Là encore j’ai fait avec ce que j’avais sous la main : j’avais un vieux afficheur 7-segments de radio-réveil, qui était couvert (sans doute pour les même raisons que celles énoncées ci-dessus) par un film plastique rouge. J’ai donc décollé ce film, l’ai découpé au cutter (grossièrement pour un premier essai) et ai réutilisé la colle pour le fixer sur mon pendentif geek. Et voilà ! L’aspect est tout de suite plus homogène.

Conclusion

Cet article vaut la peine que je le complète un peu (merci de votre patience). En attendant, je vous invite à consulter les tutos et articles associés (en Anglais) sur le site de l’éditeur : https://learn.adafruit.com/trinket-slash-gemma-space-invader-pendant/wirin

Sinon, voici ce que ça donne dans mon cas :

Share